Partager :    

Dakelh – Système de translittération Syllabaire autochtone canadien

Langue :
Liens commerciaux
aueiooohahuhehihohoohbabubebiboboobkhakhukhekhikhokhookhghaghugheghighoghooghwawuwewiwowoowhawhuwhewhiwhowhoodadudedidodootatutetitotoott’at’ut’et’it’ot’oogagugegigogoogkakukekikokookk’ak’uk’ek’ik’ok’ook’nanuneninonoonngmamumemimomoomyayuyeyiyoyoojajujejijojooch’ach’uch’ech’ich’och’oolalulelilolooldladludledlidlodloolhalhulhelhilholhoolhtlatlutletlitlotlootl’atl’utl’etl’itl’otl’oozazuzezizozoozdzadzudzedzidzodzoosasusesisosoosshashusheshishoshooshchachuchechichochootsatsutsetsitsotsoots’ats’uts’ets’its’ots’oo

Clavier virtuel dakelh

Le clavier virtuel dakelh vous permet d’entrer les caractères directement à la souris. Plus besoin d’adapter votre clavier pour entrer du texte dans un autre alphabet. La translittération de chaque caractère supporté est affichée à droite du caractère. Vous pouvez ensuite directement convertir votre texte d’un alphabet à l’autre en fonction du système de translittération choisi.

Système de translittération : Syllabaire autochtone canadien

Le syllabaire dakelh, ou syllabaire Déné, dérive du syllabaire Cree. Il a été inventé en 1885 par le père Adrien-Gabriel Morice à la Mission du lac Stuart au Fort Saint James. Ce système d’écriture est appelé dulkw’ahke, ou « pattes de crapaud » en carrier.

Règle spécifique

  • Le syllabaire dakelh ne faisant pas de distinction entre majuscules et minuscules, le premier mot de chaque phrase est capitalisé lors de la translittération vers l’alphabet latin.

Liens

Autres langues supportées

Les autres langues supportées sont : abkhaze, adyguéen, arménien (occidental), arménien (oriental et classique), azéri (azerbaïdjanais), bachkir, berbère, biélorusse, bulgare, cherokee, géorgien, grec, ingouche, inuktitut, japonais, macédonien, russe, serbe, ukrainien et vaï.

 
Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.