Qu’est-ce que la translittération ?

La translittération consiste à représenter des caractères d’une écriture par les caractères d’une autre, l’opération étant réversible. L’emploi de signes diacritiques ou de digraphes permet de résoudre le problème du nombre différent de caractères entre les alphabets des deux systèmes d’écriture.
Cette opération de conversion a pour objectif premier de permettre la reconstitution automatique et univoque de l’écriture originale (que l’on appelle aussi rétroconversion). En un mot, la translittération d’un texte translittéré doit retourner l’original. On utilise pour cela des standards de normalisation.
Ces standards de normalisation définissent les règles de translittération : quels caractères sont remplacés par quels autres et dans quel cas. Il en existe de nombreux, mais les principaux utilisés pour la romanisation sont l’ISO-9 (pour le cyrillique), l’ALA-LC (pour représenter les noms bibliographiques dans les bibliothèques anglo-saxonnes), le BGN/PCGN (pour les noms géographiques et les noms de personnes).
La romanisation (ou latinisation) est la translittération d’une écriture non latine vers une écriture latine.

La translittération n’est pas une traduction

Durant le processus de translittération, un mot écrit dans un système d’écriture (alphabétique ou syllabaire) est transposé dans un autre, comme par exemple de l’alphabet latin au syllabaire inuktitut. En d’autres mots, aucune traduction n’est impliquée dans ce processus. Si le mot source ne signifie rien dans la langue en question, sa translittération n’en signifiera pas plus, même si elle pourrait donner l’impression d’être un mot dans cette langue puisqu’écrit dans son système alphabétique ou syllabaire.

À quoi sert la translittération ?

Elle est notamment utilisée par les bibliothèques ou pour le traitement informatique de données textuelles.
Quand un utilisateur effectue une recherche ou indexe des contenus, la translittération permet de retrouver l’information écrite dans un alphabet différent et la retourne dans le système d’écriture de l’utilisateur.
La translittération permet aussi d’utiliser un clavier dans un alphabet pour taper un texte dans un autre alphabet. Par exemple, il est possible grâce à cette technique d’utiliser un clavier azerty pour taper du texte en cyrillique.

 
Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.